[ Page précédente ]

Fusil d'infanterie Maschinpistole 44 ou Sturmgewehr 44

 

L'expérience de la première guerre mondiale avait conduit les Allemands à la conclusion que le fantassin, à l'avenir, devrait être doté d'une arme plus légère que le fusil en service à l'époque. Les travaux relatifs à ce projet commencèrent avant la deuxième guerre mondiale et, dès 1941, ils avaient abouti à la création d'une cartouche intermédiaire, parfaite pour l'arme recherchée. De façon assez surprenante, cette cartouche ne paraît pas avoir été prise en considération pour le FG 42, dont la mise au point se poursuivait à la même époque, mais qui utilisait la cartouche de fusil ordinaire. Au contraire, plusieurs armes furent conçues pour la nouvelle munition mais, en 1942, elles avaient été réduites à deux, l'une de Haenel et l'autre de Walther. Elles étaient toutes deux désignées sous le nom de carabine automatique. La version Haenel fut transformée par Schmeisser en 1943 à la lumière des derniers enseignements de combat et devint la MP 43, tandis que la version Walther était abandonnée à la même époque. La nouvelle arme, qui fonctionnait par emprunt de gaz, avec un piston se déplaçant dans un cylindre à gaz au-dessus du canon, connut un succès immédiat et, dès la fin de 1943, l'armée allemande en avait reçu quartorze mille exemplaires. Il semble que les vues à son sujet étaient d'en généraliser l'usage à l'échelon du groupe de façon à éliminer les fusils, les mitraillettes et les fusils-mitrailleurs. Heureusement, peut-être, la production diminua très rapidement dans les premiers mois de 1944, de sorte que ce nouveau concept ne fut jamais réalisé. Le modèle initial subit quelques modifications qui aboutirent notamment à une MP 43 capable de lancer des grenades, mais les changements apportés ne furent réellement pas importants. En 1944, la désignation de l'arme fut modifiée en MP 44, vraisemblablement pour marquer le changement d'année, parce qu'aucune autre raison n'en fut jamais donnée, et, à la fin de la même année, elle reçut l'appellation de Sturmgewehr, ou fusil d'assaut. On a dit que cette dénomination provenait d'Hitler lui-même. Vrai ou non, elle était particulièrement bien choisie et est restée depuis lors attachée à l'arme. La MP 44 a exercé une profonde influence sur le développement des armes à feu d'infanterie. Les Russes, en particulier, eurent rapidement discerné les avantages de ce nouveau type d'arme et construisirent très vite leur propre version, sous la forme du AK 47.

Caractéristiques:

Calibre : 7.92 mm.

Magasin : 30 cartouches

Longueur : 0.940 m.

Longueur du canon: 0,42 m.

Poids : 5.1 kg.

Cadence de tir : 500 C/mn